cyanobacteria-ed01

Photo : Des cyanobactéries

Le concept d’auto-destruction n’est pas que de la fiction cinématographique ! En combinant génétiquement des bactéries et des « bactériophages » (littéralement : « ce qui mange les bactéries »), des scientifiques ont réussi à donner la propriété à ces micro-organismes de s’auto-détruire !

Des chercheurs de l’Université d’Arizona ont ainsi développé ces propriétés, et voient déjà les applications à grande échelle dans le domaine de la production de biocarburants.

En modifiant génétiquement des cyanobactéries, ils leurs ont ajouté la propriété de se dissoudre de l’intérieur,et ont ainsi rendu facilement disponible toutes les graisses internes  (qui sont des produits hautement énergétiques) et pas mal d’autres « matières premières » servant à l’élaboration des biocarburants.

Alors qu’aujourd’hui, l’accès à ces matériaux de base nécessite de nombreuses étapes industrielles longues et coûteuses (pour dissoudre toutes les membranes), l’application industrielle pourrait être des plus intéressantes pour la production de biocarburants, car les cyanobactéries sont des micro-organismes photosynthétiques au potentiel de rendement bien plus élevé que ceux que donnent les processus indutriels utilisés aujourd’hui.

Il faudra sans doute attendre longtemps avant de voir des biocarburants créés à partir de ce système sur le marché, mais finalement, le processus pourrait conduire à des biocarburants bien moins chers – tout cela grâce à certains petits organismes datant de la nuit des temps !

++ Eurekalert

Posts similaires:

Be Sociable, Share!