Le jardin amphibie, surnommée la Physalia, est un projet de l’architecte Vincent Callebaut. Il s’est inspiré de la nature, et plus précisément du pneumatophore appelé le «physalis Physalia » (qui signifie «bulle d’eau») pour concevoir ce projet atypique de jardin amphibie ambulant.

Ce système aquatique est un concentré de nature et de technologie destiné à naviguer sur les fleuves européens. Un jardin ambulant,100% auto-suffisant en matière d’énergie, qui a pour principal objectif la purification des voies navigables …

Le toit de la Physalia est doté de cellules photovoltaïques. Sous sa coque, des turbines hydroélectricités sont capables de transformer les courants fluviaux en énergie.

En outre, le jardin amphibie est traversé (au niveau de la coque) par un réseau hydraulique qui permet de filtrer l’eau fluviale et de la purifier biologiquement grâce aux différents végétaux présents à bord. En résumé, l’eau puisée dans les fleuves va être utilisée pour l’arrosage des différentes plantes et des arbres présents dans le jardin … elle va donc traverser un ensemble de filtres naturels avant d’être rejetée …

Un concept certainement un peu « farfelu », mais fort intéressant … et qui met en avant le problème de la pollution de nos fleuves et rivières !

Posts similaires:

Be Sociable, Share!