Malgré les controverses et l’engouement pour le solaire, l’éolien fait son bout de chemin et se place maintenant en tête du classement européen de la puissance installée en 2008, selon un rapport l’association européenne de l’énergie éolienne (EWEA).

Ultra-marginal il y a dix ans, l’éolien représentait en 2008? 8% du « mix » énergétique européen, juste au-dessus de la part du pétrole qui, avec 7%, chute presque de moitié depuis 1995. Déjà loin devant avec 22000 mégawatts de puissance 2007, c’est l’Allemagne qui, avec 1665 mw, a le plus agrandi son parc l’année dernière.  La France est bonne troisième avec 950 mw d’augmentation mais le durcissement de la législation hexagonale n’envisage rien de bon.

Avec 8,4 gigawatts installés en 2008, l’éolien fait deux fois mieux que le solaire et dépasse le gaz (6,4 gw).

Le nucléaire et le pétrole sont les principales victimes de l’expansion de l’éolien ce dont, même si je reste plus nuancé sur le nucléaire, on ne peut que se réjouir. Il semble que les industriels, bien avant les politiques, ont massivement retourné leurs vestes. Comme quoi tout peut arriver.

Posts similaires:

Be Sociable, Share!