Ouverte en octobre 2009, cette ferme biologique d’un nouveau type utilise la phytorestauration qui transforme les matières polluées en terreau.

Cette dépollution s’effectue grâce à des technologies innovantes :

  • la phytolixiviation des polluants grâce aux racines des plantes
  • la phytofixation et la phytotransformation des polluants non biodégradables dans des filtres de tourbe.

Cette technologie mise au point par la société Phytorestore permet de traiter les matières polluées (boues, produits de fosses sceptiques…) grâce aux plantes et de les transformer en filtres organiques pour des jardins filtrants .

Les sols sont ainsi restaurés et cela évite les solutions destructives pour les déchets comme l’incinération ou l’enfouissement.

Les plantes utilisées : iris, scirpes, carex, roseaux… ne « mangent » pas les pollutions et sont donc réutilisables pour d’autres usages.

La Bioferme accueille également une pépinière de plantes dédiées à la dépollution.
Ceci va permettre le développement de nouvelles approches de dépollution par les plantes et d’utilisation des biomasses végétales :bio carburant, matériaux combustibles pour les chaudières ou isolants pour l’éco construction.

A long terme, cette technologie innovante de phytorestauration servira aux villes écologiques du futur. Des espaces verts urbains pourront être dédiés à la dépollution des sols, de l’air et de l’eau des villes.

En savoir plus

Posts similaires:

Be Sociable, Share!