J’avoue être prise d’un bel engouement quand je vois le travail de l’ONG Barefoot College (« le collège des va-nus-pieds »). Depuis les années 80, elle a formé des milliers d’indiennes et d’africaines, la plupart illettrées et vivant dans la misère, à monter et installer des panneaux solaires et à fabriquer des lanternes solaires.

« Ne ne pouvons penser qu’une personne illettrée ne puisse pas devenir ingénieur ou un architecte »

résument-ils dans leur vidéo.

Fondé en 1987, Barefoot College forme à des dizaines d’autres emplois, mais le programme solaire reflète parfaitement la presque magie civilisatrice de ces énergies qu’on dit nouvelles. Depuis le début du programme, l’association et les personnes qu’elle a formées ont réussi à :

  • construire 3580 lanternes solaires
  • alimenter en solaire plus de 300 centres de formation
  • … et 870 écoles
  • former 292 paysannes illettrées en ingénieurs du solaire
  • … dont les efforts donnent trois heures de lumière par jour à1530 familles
  • et alimentent intégralement 12000 foyers
  • … dotés de panneaux solaires montés, installés et maintenus par les locaux
  • économiser 97000 litres de kérosène

Disons-le sans faire trop soixante-huit, c’est quand même une gigantesque claque à l’establishment. Sans aucune aide de la communauté internationale, cette ONG a donné l’inimaginable à des dizaines de milliers de pauvres : un emploi porteur. Une maison. Un lit. De la lumière. Chez eux, et à l’école.

Vous pouvez les aider ici. Achetez leur quelque chose, donnez leur 25€. Un peu de bon karma vous ira très bien.

Crédits photo : http://rebuildingfutures.files.wordpress.com

Posts similaires:

Be Sociable, Share!