Inauguré le 20 septembre 2007, le Centre de Valorisation Organique (CVO) de Sequedin, près de Lille, traite chaque année plus de 100 000 tonnes de déchets de cuisine et de jardin pour les transformer en compost et en biocarburant.

La production de biocarburant issue exclusivement de la valorisation des biodéchets, le traitement Haute Qualité Environnementale de l’ensemble du site et l’optimisation des moyens de transport font du CVO un équipement unique en Europe. C’est cette exemplarité qui a permis à Lille Métropole de se voir confier le pilotage du projet Biogasmax réunissant les villes et les métropoles européennes engagées dans le développement de carburants propres.

Le coût global du CVO s’élève à 75M€, financé par Lille Métropole Communauté urbaine, l’ADEME, la Région Nord Pas-de-Calais, les Voies Navigables de France, des fonds structurels FEDER et un prêt de la Banque Européenne d’Investissement.

Kafka s’en mêle

Le dépôt de bus construit à proximité permettra un approvisionnement direct de 150 bus qui desservent les communes alentours. Le CVO va ainsi produire 4 millions de m3 de biogaz par an, soit une économie de 4 millions de litres de gasoil. Dès que, situation bien française, l’Etat lui aura octroyé l’autorisation, qu’il attend depuis deux ans, pour déplacer le biogaz sur 50 mètres, du CVO aux bus. Son directeur, Roland Sickinger, nous explique pourquoi et nous résume son activité dans ce clip sonore :

 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Respect environnemental

Lors de la conception du projet, la Haute Qualité Environnementale a été privilégiée : pour la gestion de l’énergie, les besoins seront couverts par une chaudière au biogaz ; pour la gestion de l’eau, plus de 85 % des besoins seront couverts par la récupération des eaux de pluie.

Le dépôt de bus de Séquedin

Implanté au sud de Lille, le dépôt de bus de Séquedin, avec ses 55 000 m², est le plus grand des trois dépôts du réseau Transpole. Sa spécificité est d’accueillir 150 bus fonctionnant tous au gaz et approvisionnés par le Centre de Valorisation Organique situé à proximité.

A cela s’ajoute la présence sur place d’une conduite de gaz naturel qui peut compléter l’approvisionnement et pallier aux éventuelles fluctuations de production.

Le biogaz-carburant, appelé également biométhane, qui alimente les bus au gaz du dépôt de Sequedin dispose des mêmes caractéristiques que le GNV, gaz naturel pour véhicules, actuellement livré par GDF.

Un site Haute Qualité Environnementale

Le dépôt de bus de Sequedin est le plus grand de la métropole lilloise. A terme, trois dépôts accueilleront chacun un parc de 150 bus au gaz et au biométhane. Si les besoins d’exploitation nécessitaient la construction d’un quatrième dépôt, il serait lui aussi alimenté en biométhane.

Lille Métropole Communauté urbaine collecte, traite et valorise 710.000 tonnes de déchets ménagers produits chaque année par les 1,1 million d’habitants de la Métropole.

 

 

Crédits photo : http://www.lavoixeco.com et www.lillemetropole.fr

Posts similaires:

Be Sociable, Share!