Malgré les beaux discours de nos gouvernants, malgré le fameux Grenelle de l’environnement, il faut constater que la France n’est pas un leader dans le domaine du renouvelable et de son développement industriel, même si un débat existe consistant à incorporer ou non le nucléaire dans ce champ lexical. Pour ma part, je préfère mettre le nucléaire à part et parler de la véritable énergie propre et renouvelable, sans rejet de déchets.

Si les pouvoirs publics veulent développer l’usage de l’éolien ou du solaire, les particuliers et les professionnels doivent encore se fournir à l’étranger, notamment auprès des pays nord-européens et des Etats-Unis.

On notera quand même quelques avancées.

Par exemple, dans le domaine de l’éolien, des industriels prévoient plusieurs investissements d’envergure en France, à commencer par Enercon, un acteur allemand de l’éolien, qui désire mettre sur la table 15 millions d’euros dans une usine d’assemblage d’éoliennes, dans l’Oise. A l’horizon 2012, c’est près de 700 emplois potentiels ! Ou encore l’aménagement d’une ancienne usine Ford en Gironde pour y accueillir une unité de production de grandes couronnes éoliennes.

Des usines de panneaux solaires commencent également à s’implanter ça et là, on annonce ainsi un investissement de 11millions d’euros dans le Poitou pour produire l’équivalent de 120 000 panneaux par an. Et au passage créer 80 emplois directs. Malgré tout, les cellules nécessaires à l’assemblage final proviendront encore d’Allemagne.
Ou encore la mise en route d’une ligne de production de panneaux solaires thermiques, pour une capacité de 125 000 panneaux par an.

Si ces projets ont le mérite d’exister, il faut néanmoins admettre que la route sera encore très longue avant que la France ne puisse prétendre être à la pointe dans ce domaine et pouvoir maîtriser toute la chaîne de production.

Et pourtant, c’est probablement là que se jouera une partie de l’économie du XXIe siècle. Certains l’ont déjà compris tel le milliardaire américain Georges Soros, qui prévoit d’investir à bref échéance 1 milliard de $ de sa fortune personnelle dans les énergies renouvelables !

Posts similaires:

Be Sociable, Share!