La demande d’essence a atteint son pic en 2007 et va décliner à l’avenir, à mesure que l’efficacité énergétique et le développement des biocarburants progressent, a estimé jeudi le directeur général d’Exxon Mobil : « Nous anticipons que, avec l’accent mis sur l’efficacité énergétique, les améliorations en cours sur l’autonomie des véhicules et les hybrides, la demande d’essence pour les moteurs automobiles est basse, baisse et va continuer à baisser« .

Les biocarburants, notamment l’éthanol ou le biodiésel, vont continuer à réduire la demande de carburants classiques aux Etats-Unis, plus gros consommateur au monde, a-t-il ajouté.

La demande de produits pétroliers raffinés tournait autour de 20 millions de barils par jour en 2007 et devrait chuter autour de 17 millions de barils d’ici 2020, selon Tillerson.

Cette baisse de la consommation signifie, pour lui, que les Etats-Unis ne construiront sans doute pas de nouvelle raffinerie. La plus récente date de 1973.

La demande de carburants classiques devrait en revanche augmenter rapidement dans des pays comme la Chine, où l’achat d’un véhicule personnel tend à se développer.

Via

Posts similaires:

Be Sociable, Share!