tour elithis2

Inaugurée début Avril 2009 à Dijon, la tour Elithis (du nom du bureau d’étude -spécialisé en efficacité énergétique – qui à l’initiative de ce bâtiment) s’est baptisée modestement le bâtiment le plus sobre du monde. Sans avoir vérifié sa présence dans le Guiness Book, il est vrai que le bâtiment représente le secteur le plus consommateur d’énergie (avec les transports). A lui seul, il représente près de 25% des émissions de gaz à effet de serre. Autant dire que les marges de progrès sont importantes en terme d’efficacité.

tour elithis1

Elithis, en tant que BE engagé dans ce domaine a donc voulu pour son siège social un bâtiment qui soit un peu un challenge : produire plus d’énergie qu’il n’en consomme. Autre  défi, faire baisser la moyenne des émissions de GES : pour les 5000 m² de bureaux concernés, c’est 6 fois moins de rejets de GES que la moyenne constatée. Une des grandes nouveauté de ce bâtiment est aussi la présence de 1600 capteurs permettant de mesurer la performance énergétique des différents équipements. Cet élément fondamental fait encore trop défaut dans les diverses constructions qui ont pourtant un label HQE. En effet,  sur le papier, on peut tout rendre « écolo ». Dans la réalité, seul un suivi et des mesures permettent de confronter le comportement réel d’un bâtiment.

tour elithis3

Ainsi, le bâtiment est équipé d’un totem installé au pied de la tour, indiquant de manière permanente l’énergie produite, et les gaz à effet de serre évités.

Côté construction, les architectes ont utilisé majoritairement des matériaux à faible impact environnemental : bois, isolant naturel, etc… Le béton et l’aluminium, plus impactant ont été utilisés avec parcimonie quand la structure le nécessitait. On constate aussi une très grande utilisation du verre via des baies vitrées qui permettent de profiter a maxima de la lumière naturelle. Un système d’ombrière ajourée a été conçu pour la facade en fonction de la course du soleil et permettant un confort de travail optimisé sans recours à d’autres sources lumineuses.

lumiere-nomade-Tour-Elithis

Pour réaliser un batiment à énergie positive, vous avez le choix entre 2 méthodes : soit vous produisez beaucoup d’énergie, soit vous essayez de minimiser les consommations. C’est cette dernière stratégie qui a été prise en précepte à la construction. La tour est cependant équipée de panneaux solaires, d’une chaudière à bois, couplée à des systèmes de régulation de chaleur naturels (systèmes thermodynamiques). Mais c’est essentiellement sur les efforts et les comportements des utilisateurs que le challenge pourrait etre réussi.

La tour Elithis représente donc un bel exemple et en même temps une sorte de laboratoire « vivant » pour les défis énergétiques qui se posent au secteur du bâtiment. Pour les ingénieurs, l’aventure ne fait que commencer puisqu’il s’agira désormais de comparer les résultats et d’en tirer les enseignement.

Tour-Elithis_4

Au dela de ces aspects énergétiques, notons toutefois que cette tour « à taille humaine » a bien su s’intégrer dans l’éco-système urbain des alentours.

++ Tour Elithis

Posts similaires:

Be Sociable, Share!