World_Bank_building_at_Wash

La Banque Mondiale a annoncé aujourd’hui que son financement de projets et de programmes en matière de rendement énergétique et d’énergies renouvelables dans les pays en développement a augmenté de 24 % au cours du dernier exercice et représente au total 3,3 milliards de dollars, soit son plus haut niveau historique

La Banque Mondiale a également indiqué qu’elle avait dépassé les engagements tenus lors de la conférence internationale sur les énergies renouvelables organisée en 2004 à Bonn où elle s’était engagée à augmenter son soutien dans ce domaine d’approximativement 1,9 milliard de dollars pour la période 2005-2009.
Le financement des énergies renouvelables et du rendement énergétique au cours de cette période par la Banque Mondiale a en fait dépassé les 7 milliards de dollars, soit plus de 3,5 fois l’objectif initial. 
 
« Il y a cinq ans, nous pensions avoir dépassé nos propres capacités en nous engageant à augmenter le financement des projets en matière d’énergies renouvelables et de rendement énergétique de 20 % par an », a indiqué Katherine Sierra, vice-présidente de la Banque mondiale pour le réseau du développement durable

« En réalité, nos pays clients ont fait preuve de plus d’ambition et fait davantage appel à nos compétences dans ce domaine. Nous avons répondu par des investissements importants afin de permettre à chacun de ces pays de bâtir l’économie à faibles émissions de carbone qu’ils cherchent à créer.  Nous nous sommes désormais engagés à réaliser des investissements encore plus importants en matière de réduction de l’intensité du carbone et d’énergie propre, l’objectif étant que tous puissent disposer d’un accès fiable à l’énergie. »

Deux tiers des fonds utilisés dans le cadre de projets en matière d’énergie financés par la Société Financière Internationale, l’institution du Groupe de la Banque mondiale qui a pour rôle le développement du secteur privé, portaient sur les sous-secteurs de l’énergie renouvelable ou du rendement énergétique.

Au cours des cinq dernières années, la Banque Mondiale a approuvé 366 projets portant sur l’énergie renouvelable et le rendement énergétique dans 90 pays, dont 99 projets dans 48 pays au cours de l’année dernière.

Ces projets comprenaient ceux mis en œuvre au Bangladesh destinés à encourager l’action du secteur privé et de la société civile en faveur de l’installation de systèmes d’électrification solaire hors réseau. Ainsi, 1,5 million de ménages et de sociétés installés en zone rurale auront accès à une source électrique fiable et propre d’ici 2012. 
 

Posts similaires:

Be Sociable, Share!