Construite par un consortium européen pour le pétrolier norvégien StatoilHydron, Hywind a été inaugurée mardi. La structure fait 200 mètres de haut.

éolienne

Des éoliennes offshore statiques existent déjà, sur un support fixé aux fonds marins à quelques dizaines de mètres sous l’eau, mais Hywind est le première éolienne théoriquement utilisable jusqu’à une profondeur de 700 mètres.
Cette éolienne flottante, avec ses pales de 40 mètres, culmine à 100 mètres au-dessus de l’eau. Sa partie immergée consiste en un tube, également de 100 mètres de long, dans lequel ont été placés des ballasts (eau et rochers) pour stabiliser l’installation. Le tout est amarré aux fonds marins par trois câbles.

Ce projet pilote a regroupé le français Technip, qui s’est chargé de la construction et de l’installation de l’élément de flottaison, son compatriote Nexans pour la pose des câbles et l’allemand Siemens, qui a construit la turbine.

StatoilHydro va tester Hywind dans les conditions météorologiques difficiles de la mer du Nord pendant deux ans avant d’envisager d’autres expérimentations, comme des petites fermes d’éoliennes flottantes, avec des partenaires internationaux.
Le Japon, la Corée du Sud, la Californie, la côte Est des Etats-Unis ou encore l’Espagne figurent parmi les régions où cette technologie pourrait être exportée, selon StatoilHydro. Selon un responsable de la société, « l’objectif est de faire tomber le prix au niveau des éoliennes fixes qu’on voit s’implanter actuellement dans des profondeurs de 60 mètres ».

Posts similaires:

Be Sociable, Share!